La lutte contre la désinformation (3/3) : quelques guides et recommandations de professionnels des sciences de l’information, juristes et responsables politiques

Rédaction  : 25 avril 2019. Publication : 9 mars 2020

Nous proposons ici quelques guides de professionnels – bibliothécaires, juristes ou responsables politiques – élaborés afin de lutter contre le phénomène de désinformation. Ces derniers se révèlent utiles pour déjouer des pièges analysés en sciences cognitives ou en sciences de l’information.

Nous savons par exemple qu’il existe un biais cognitif qui nous pousse à chercher des informations confortant nos propres croyances, à nous rapprocher des personnes de même sensibilité et à consulter les sites internet qui confortent nos conceptions. Pour le sociologue des sciences Dominique Pestre, ce phénomène tend à constituer des groupes sociaux fonctionnant comme des « isolats »1.

Un ensemble de caractéristiques inhérent au mode de diffusion de l’information sur internet semble aussi concourir à cette circularité dans la diffusion des informations. Pour dresser un tableau caricatural, nous pourrions dire que certaines plateformes internet ont intérêt à générer un trafic important et diffusent donc préférablement une information sensationnaliste, calibrée pour le partage, qui tend à circuler en boucle sur les réseaux sociaux puisque ces derniers constituent pour certains la principale source d’accès à l’information2. Par ailleurs les moteurs de recherche souhaitent proposer à l’internaute une information correspondant à ses préférences préalables ; l’accès au web se trouve donc restreint par une « bulle de filtres ».

Infographie, IFLA, consultée le 26.04.2019 (Plusieurs traductions disponibles)

Dans son mémoire intitulé « Bibliothèques et désinformations dans l’infosphère numérique3 », Céline Raux mentionne aussi la nécessité de prendre en compte les mécanismes de circulation de l’information. L’utilisation des algorithmes par les plateformes et moteurs de recherche pose par ailleurs des questions juridiques et politiques et nous pouvons penser que les systèmes de régulation émergents se structureront encore davantage à l’avenir. Le Cabinet « Parallel Avocats » a à titre d’exemple fait paraître un numéro spécial de la revue Third digital très complet4.

À la suite du débat animé par la CNIL sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle5, la commission européenne a publié une feuille de route le 8 avril 20196.  Un article de T. Metzinger dans Meta-media amène cependant à s’interroger sur les limites de cette feuille de route7.

Enfin, pour une approche plus complète du phénomène des fake-news, nous invitons à consulter le compte-rendu et les communications des journées « Lutte contre les fake news : quels défis pour l’information scientifique, les bibliothèques et les journalistes ? » organisées par la commission pédagogie de l’ADBU à la BULAC à Paris en juin 2018.

Voir aussi : Bibliographie Zotero « Post-vérité et fake-news »

  1. Voir l’ entretien audio avec D. Pestre n°10/10 []
  2. Concernant ce dernier point relatif aux sources d’accès à l’information, se reporter aux statistiques présentées dans Carasco, A., Le Baromètre des Médias réalisé par Kantar/Sofres pour le journal La Croix. Journée « Lutte contre les fake news : quels défis pour l’information scientifique, les bibliothèques et les journalistes ? » organisée par la commission pédagogie de l’ADBU, BULAC, Paris, juin 2018. Consulté sur https://www.canal-u.tv/video/adbu/le_barometre_des_medias_realise_par_kantar_sofres_pour_le_journal_la_croix.44783  []
  3. RAUX, Céline, Bibliothèques et désinformations dans l’infosphère numérique (Mémoire de fin d’étude du diplôme de conservateur, promotion 24, portant sur le rôle des bibliothèques face à la prolifération de désinformations et de théories du complot dans un espace documentaire bouleversé par l’Internet., ENSSIB, 2016, Consulté sur https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65995-bibliotheques-et-desinformations-dans-l-infosphere-numerique []
  4. Millerand, A., & Leclerc, M. (Eds.) « Qui gouverne les algorithmes », Third digital, N°1, novembre 2018 Consulté sur https://third.digital/wp-content/uploads/2018/11/THIIIRD-numero-un-qui-gouverne-les-algorithmes.pdf . Une autre parution mérite sans doute l’attention : Benabou, Valérie-Laure et Rochfeld, Judith, A qui profite le clic  : le partage de la valeur à l’ère du numérique, Paris : Odile Jacob, 2015 []
  5. “Comment permettre à l’Homme de garder la main ? Rapport sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle | CNIL.” Accessed May 13, 2019. https://www.cnil.fr/fr/comment-permettre-lhomme-de-garder-la-main-rapport-sur-les-enjeux-ethiques-des-algorithmes-et-de. []
  6. “Intelligence artificielle : l’Europe a une feuille de route.” Droit & Technologies. Last modified May 6, 2019. Accessed May 13, 2019. https://www.droit-technologie.org/actualites/intelligence-artificielle-leurope-a-une-feuille-de-route/. []
  7. Metzinger, Thomas. “IA : « l’éthique-washing », une invention européenne.” Meta-media | La révolution de l’information. Last modified April 15, 2019. Accessed May 13, 2019. https://www.meta-media.fr/2019/04/15/ia-lethique-washing-une-invention-europeenne.html. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.