« Vérités et mensonges des “antisémythes” à l’époque contemporaine » – Marie Matard-Bonucci (IHTP, Université Paris 8)

Conférence donnée lors du Colloque “Post-vérité, infox, rumeurs : quels problèmes, quelles réponses ?” (5 au 7 juin 2019 / ENS Paris).

Marie Matard-Bonucci
Marie Matard-Bonucci (IHTP, Université Paris 8)

La rumeur est au cœur même de l’imaginaire antisémite et des pratiques de persécution qui l’ont accompagné. Les fausses accusations charriées par l’antisémitisme chrétien à partir du XIIe siècle – peuple déicide, crimes rituels, profanation d’hosties, etc. – ont nourri une longue tradition d’hostilité dont les thèmes ont été recyclés, adaptés et modernisés à l’époque contemporaine.

L’antisémitisme fonctionne bien comme un mythe : au sens anthropologique du terme, la pensée antisémite permet de rassembler des groupes humains autour d’une même lecture du réel, se proposant comme un « prêt à penser » mobilisable dans les contextes de changement ; mythe au sens politique également, soit un levier mobilisateur, pour l’action. Parce qu’ils ne parlent pas des juifs, mais de leurs détracteurs, les mensonges véhiculés par les antisémythes peuvent être analysés au prisme de l’histoire à condition de prendre en compte le rapport spécifique au réel et à la vérité induit par leur dimension mythique.

Durée : 46 min 16 s. Production : OHNK

Marie Matard-Bonucci est normalienne, agrégée d’histoire, docteur en histoire, ancien membre de l’École française de Rome, membre de l’Institut universitaire de France. Elle est professeure d’histoire à l’université Paris 8. Chercheuse à l’Institut d’Histoire du Temps Présent, elle est responsable du CERA (Cercle d’Enseignement et de recherche contre les racismes et l’antisémitisme). Elle est présidente de l’Association ALARMER (Association de lutte contre l’antisémitisme et les racismes par la mobilisation de l’Enseignement et de la Recherche).

Dans le champ de l’histoire politique et culturelle, Marie Matard Bonucci se consacre à l’histoire du fascisme et du totalitarisme et à la question de l’antisémitisme, de la propagande par l’image ou des criminalités organisées. Ses recherches ont pour fil conducteur la violence, et ses enquêtes ont eu pour terrain principal mais non exclusif l’Italie contemporaine.

Voir aussi :
Programme / Program
Livret / Booklet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.