“ Beyond fake news : detection and mitigation of foreign online opinion manipulation ” – David Chavalarias (CAMS-EHESS / Institut des systèmes complexes)

Conférence donnée lors du Colloque “Post-vérité, infox, rumeurs : quels problèmes, quelles réponses ?” (5 au 7 juin 2019 / ENS Paris).

David Chavalarias
David Chavalarias (CAMS-EHESS / Institut des systèmes complexes)

On parle beaucoup de « fake news » ou de fausses informations depuis la campagne présidentielle de 2017. Après l’irruption de ce terme dans notre quotidien et nos médias suite à la victoire de Donald Trump, les « fake news » ont fait figure de nouvelle menace pour nos démocraties et ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques.

L’une d’entre elles, parue récemment dans la prestigieuse revue Science, démontrait à partir d’une analyse des contenus américains de Twitter, que les fausses informations politiques se propagent plus vite et touchent en moyenne plus de personnes au sein de l’espace public numérique que tout autre type d’information.

Ce résultat peut paraître alarmant et justifier l’engouement des média et de l’exécutif pour ce phénomène. Nous montrerons cependant qu’il est mal interprété car mal présenté et que les fausses informations sont en fin de compte l’arbre qui cache la forêt. De fait, si les premières réactions aux conséquences manifestes de manipulation d’opinion en ligne se sont concentrées sur les fausses informations, avec comme première démarche la mise en place de sites de vérification d’information (« fact checking »), nous montrerons comment aller au-delà de la question de la vérité des informations pour comprendre la nouvelle donne informationnelle qui bouscule les démocraties à travers le monde.

Durée : 51 min 28s. Production : OHNK

David Chavalarias est directeur de recherche au CAMS (Centre d’Analyses de Mathématiques Sociales) à l’EHESS et directeur de l’Institut des systèmes complexes de Paris-Ile de-France.  Il est normalien agrégé de Mathématiques, docteur de l’École Polytechnique, HDR de l’EHESS. Il coordonne des projets dans le domaine de l’économie cognitive et la modélisation des dynamiques culturelles, le web-mining appliqué à l’épistémologie quali-quantitative et s’intéresse aux processus de découverte scientifique et de découverte collective. Dans son projet intitulé « le Politoscope », les outils de la recherche sont mis à disposition des citoyens pour analyser les prises de parole des candidats à la présidentielle et celles de leurs communautés. David Chavalarias a participé dernièrement à l’élaboration d’une cartographie des données du grand débat national.
En novembre 2018, David Chavalarias a publié deux articles dans le média indépendant AOC : « Au-delà des “ fake news ” : à l’ère numérique, nos démocraties doivent évoluer pour ne pas mourir »  et « Fake news : l’arbre qui cache la forêt ».

Voir aussi :
Programme / Program
Livret / Booklet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.