« Un répertoire de solutions : auto-régulation, régulation et éducation » – Divina Frau-Meigs (CREW, Université Sorbonne Nouvelle, membre du groupe d’experts de haut niveau sur la désinformation de l’UE)

Conférence donnée lors du Colloque “Post-vérité, infox, rumeurs : quels problèmes, quelles réponses ?” (5 au 7 juin 2019 / ENS Paris).

Divina Frau-Meigs
Divina Frau-Meigs (CREW, Université Sorbonne Nouvelle, membre du groupe d’experts de haut niveau sur la désinformation de l’UE)

S’il existait une panacée pour lutter contre la désinformation, ça se saurait ! Il faut donc se doter d’un répertoire de solutions, pour toucher toutes sortes de publics et créer une vaste chambre d’écho distribuée sur les médias de masse comme sur les médias sociaux.

 Se doter d’une telle cartographie peut être un moyen puissant et agile pour préparer des réponses et susciter un vaste plan de résilience à l’échelle d’un problème trans-frontière.
Toute une série de réponses soft et hard, tant en amont qu’en aval seront donc proposées, passant en revue la typologie des acteurs, leurs types d’action et les critères pour les mesurer et les évaluer. Et ce, selon les trois grands axes de solution en démocratie et état de droit, à savoir l’auto-régulation (vérifier, filtrer, médier), la régulation (légiférer, financer, prévenir, protéger) et l’éducation (former, mobiliser, observer). Les nouveaux enjeux de la co-régulation et de la ré-intermédiation (contenir, évaluer) seront également mis en perspective, pour éviter de tomber dans le double piège que les fake news tendent aux démocraties : la privatisation de la police de l’internet (au profit des plateformes de médias sociaux de masse) et l’interférence abusive des autorités publiques (au détriment de l’indépendance des médias).

Durée : 54 min 31 s. Production : OHNK

Divina Frau-Meigs est normalienne, agrégée et professeur à l’université Sorbonne Nouvelle. Elle y coordonne un axe sur les médias dans la mondialisation et y a créé le master pro AIGEME (Applications Informatiques : Gestion, Education aux Médias, E-formation). Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’Université de la Sorbonne, de l’Université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (Université de Pennsylvanie à Philadelphie). Entre 2013 et 2015, elle a été directrice du CLEMI, le Centre pour l’Education aux Médias et à l’Information. Entre 2016 et 2017, elle a présidé le Défi 8 “Sociétés innovantes intégrantes et adaptatives”, Agence Nationale de la Recherche (ANR). Elle est responsable de la chaire UNESCO « Savoir Devenir à l’ère du développement numérique durable » et préside le chapitre européen de GAPMIL, l’Alliance Globale des Partenaires en Education aux Médias et à l’Information.
Sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (radicalisation, désinformation, …) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (socialisation, jeu, transmédias,…). Elle explore également les nouvelles littératies et les pédagogies innovantes et a obtenu le « Global MIL Award », délivré par l’UNESCO et l’Alliance des Civilisations, pour le MOOC DIY EMI (Do It Yourself Education aux Médias et à l’Information).
Divina Frau-Meigs est experte auprès de l’UNESCO, de la Commission européenne, du Conseil de l’Europe et d’autres instances gouvernementales en France (CSA, CNIL, ministère de l’éducation, de la culture, …) et dans d’autres pays (Uruguay, Egypte, Brésil, Maroc, …). Elle est membre du Groupe d’experts de haut niveau sur la désinformation et elle fait partie de l’Observatoire Européen sur l’Intelligence Artificielle.

Voir aussi :
Programme / Program
Livret / Booklet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.