2 questions à Pierre-Michel Menger (Professeur au Collège de France)

Pierre-Michel Menger, Séminaire « Comment l’ignorance stimule la science », 20 février 2020.

Pierre-Michel Menger est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de sociologie du travail créateur et directeur d’études à l’EHESS au CESPRA, qu’il a dirigé de 1993 à 2005. Ses recherches ont été consacrées aux arts (et notamment à la création musicale), aux marchés du travail, aux professions et, plus récemment, à la sociologie des tâches de recherche et d’enseignement. Il est spécialisé dans l’analyse des professions artistique. Il a enseigné la sociologie de la consommation, des modes de vie et du travail pendant plusieurs années à l’IEP de Paris. Il a été co-directeur de la Revue française de sociologie et il est membre du comité éditorial de la Revue française de gestion et de la revue d’histoire de l’art Perspectives, et membre du conseil scientifique de la Revue économique.

Pierre-Michel Menger a récemment dirigé : Le talent en débat (PUF, 2018), et avec Simon Paye et Big data et traçabilité numérique. Les sciences sociales face à la quantification massive des individus (Collège de France, 2017). Parmi ses ouvrages, traduits dans plusieurs langues nous pouvons aussi citer La différence, la concurrence et la disproportion (Fayard/Collège de France, 2014), Le travail créateur. S’accomplir dans l’incertain (Gallimard-Seuil – « Hautes-Études », 2009), Les intermittents du spectacle. Sociologie du travail flexible, 2e édition, (Éditions de l’EHESS, 2011 [2005]) et Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme (Seuil, 2003).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.