Lancement de la bibliographie collaborative Zotero «Infox, épidémies, coronavirus»

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Dans la lignée des deux bibliographies Zotero précédentes  « Science et ignorance »  et  « Post-vérité et fake-news », nous avons souhaité fournir durant cette période une documentation spécifique sur le thème de la désinformation durant la pandémie de Coronavirus. Cette nouvelle bibliographie « Infox, épidémies, coronavirus » vient en complémentarité de la base bibliographique Zotero collaborative et multidisciplinaire « Documentation relative au nouveau coronavirus SARS-COV-2  » conçue par les Bibliothèques de l’ENS et dont la consultation est vivement conseillée.

En échos avec les activités du CAPHÉS…

Le Carnet proposant antérieurement, parmi d’autres études de l’ignorance, une réflexion sur la façon dont l’information scientifique peut être manipulée, brouillée, contournée ou censurée par des acteurs aux intérêts divers, il nous est apparu important d’étudier ce phénomène dans un contexte qui le rend particulièrement présent et visible aussi bien sur le web que sur les différents médias auxquels chacun d’entre nous est chaque jour confronté.

Cette bibliographie, qui s’intègre donc dans une des lignes scientifiques du Centre d’archives en philosophie, histoire et éditions des sciences (CAPHES – UMS 3610) , met également à profit l’expertise du laboratoire pour proposer quelques références destinées à mettre en perspective ces réflexions en regard de la gestion des épidémies dans l’histoire et des phénomènes de désinformation qui les accompagnent.

Se repérer dans le paysage informationnel

Nous proposons tout d’abord dans la bibliographie des sites d’organismes ou d’institutions qui opèrent un fact-checking régulier des informations comme le site « En finir avec les idées reçues » de l’OMS ou sélectionnent les études les plus fiables comme l’ « European Centre for Disease Prevention and Control ».

Parmi nos sources les plus consultées, nous devons citer l’excellente veille proposée par site The Syllabus ainsi que le guide des ressources  très complet des Bibliothèques des Universités d’Aix Marseille qui permet de décrypter l’actualité liée à la pandémie1 .

Spécificité de la désinformation au temps du coronavirus

Une accélération de la diffusion de l’information

Cette pandémie entraine un mode de désinformation nouveau, qui provient entre autres de la nécessité d’agir simultanément à l’analyse d’une maladie que nous connaissons encore à peine, et ne permet pas de disposer de toutes les informations pour effectuer des analyses bénéfices/risques de façon éclairée. L’urgence de la situation incite ainsi à une réflexion sur le rapport entre la gestion de la temporalité et les publications académiques. Si le modèle des épi-revues ou de l’open access permet un partage de l’information rapide, pouvant se révéler utile dans un contexte d’urgence et lors la recherche de traitements ou d’un vaccin efficace, ces mises en ligne hors du circuit traditionnel de publication ont pu être critiquées. Il en va de même du protocole de test de l’hydroxychoroquine proposé par le Professeur Raoult qui ne respecte pas les normes des essais cliniques et pose donc des questions épistémologiques et éthiques .

La DÉSINFORMATION ET SES CONSÉQUENCES DIRECTES

L’intérêt de cette démarche de recensement et de caractérisation des différentes ressources sur le sujet apparaît de façon incontestable dans des études sur les effets sanitaires de la désinformation qui ont déjà pu être menées2.

Structuration de la bibliographie

Il apparaissait un peu vain pour une bibliographie destinée à des lecteurs déjà aguerris de proposer un catalogue interminable des cas de désinformation et de dresser un florilège des théories conspirationnistes les plus détonantes. En revanche, ce rassemblement de ressources a pour objectif de favoriser une réflexion plus approfondie sur le phénomène de la désinformation et de proposer une typologie permettant d’analyser la façon dont elle opère dans l’espace public : depuis la volonté de répandre une idéologie raciste ou de discréditer une religion ou un parti politique jusqu’à la mise en œuvre des relations diplomatiques dans un contexte de crise. Cette typologie des modes de désinformation a été matérialisée par des dossiers.

D’autre part, nous observons que tous les sujets et toutes les étapes de la diffusion et de la gestion de la pandémie de coronavirus SARS-COV-2 sont l’objet de désinformation :  origine du virus, mode de contagion, prophylaxie, soins médicaux, produits pharmaceutiques, solutions informatiques de traçage du virus ou encore vaccins. Afin de permettre une lecture croisée avec les différents modes de désinformation, ces différents sujet sont repérés par des mots-clés.

Comment contribuer ou signaler des références complémentaires ?

Il est possible de rejoindre le groupe Zotero ouvert « Infox, épidémies, coronavirus » ou de nous faire parvenir par mail une liste de références structurées, une bibliographie ou une sélection d’articles en PDF. Merci par avance pour vos suggestions et vos enrichissements, qui seront crédités !

  1. Mochel, Gaylord, « Coronavirus – Covid-19 ». Aix Marseille Université – Bibliothèques universitaires, s. d. URL : https://bu.univ-amu.libguides.com/c.php?g=679422&p=4842400., Consulté le 30 avril 2019 []
  2. Bursztyn, Leonardo, Aakaash Rao, Christopher Roth, et David Yanagizawa-Drott. « Misinformation During a Pandemic ». SSRN Scholarly Paper. Chicago: Becker Friedman Institue, 19 avril 2020. https://papers.ssrn.com/abstract=3580487.
    Jamieson, Kathleen Hall, et Dolores Albarracín. « The Relation between Media Consumption and Misinformation at the Outset of the SARS-CoV-2 Pandemic in the US ». Harvard Kennedy School Misinformation Review, no 2 (20 avril 2020). https://doi.org/10.37016/mr-2020-012. []

Une réflexion sur « Lancement de la bibliographie collaborative Zotero «Infox, épidémies, coronavirus» »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.