Ignorance et « Undone science »

Une autre variante d’études s’intéresse aux biais induits par nos propres croyances, par les outils que nous utilisons pour comprendre et maîtriser la nature et par les programmes de recherche.

Il s’agit ici principalement de production non-intentionnelle de l’ignorance. Frickel a montré comment les instances réglementaires, pour répondre à la pollution causée par l’ouragan Katrina, produisaient de l’ignorance à chaque étape : en se concentrant sur quelques familles de toxiques bien connus, en faisant abstraction des « effets cocktail », en extrapolant les données de produits bien documentés vers ceux qui le sont moins. Cette ignorance produite à chaque étape n’a pas forcément été voulue ; elle résulte du besoin d’agir et du fonctionnement des institutions. De même, tout programme de recherche, en temps et en ressources limités, se concentre sur certains champs pour en laisser d’autres en jachère. Nos intérêts — qu’ils soient culturels, commerciaux, politiques — créent littéralement de l’ignorance.

Continuer la lecture de « Ignorance et « Undone science » »